« Connaissez-vous le nombre de visites effectuées sur votre site ?

-Oui, mon agence web m’envoie ces données tous les mois.

-Et sur ce nombre de visites, savez-vous combien de ventes sont générées ?

-Euh… non. »

C’est un peu surréaliste, mais ce type d’échange n’est pas rare. Bon nombre d’internautes disposent d’un site web sans savoir ce qu’il leur rapporte… Pour faire une simple analogie, c’est un peu comme si un boulanger comptait le nombre de personnes à rentrer dans sa boutique sans jamais regarder ce qui se trouve dans sa caisse à la fin de la journée.

Avoir un site web, c’est bien. Avoir un site avec du trafic qualifié qui convertit, c’est mieux. Cela passe par la surveillance du taux de conversion, indicateur majeur de la performance d’un site e-commerce. Il est le garant de sa rentabilité.

On en entend assez peu parler sur le web mais il existe en réalité 2 taux de conversion. Il y a le plus connu, le plus classique : le taux de conversion stratégique. Son calcul est assez simple :

Nombre de réservations effectuées / nombre de visiteurs x 100

L’autre taux de conversion, le taux de conversion tactique (ou « taquetique » pour notre Didier Deschamps national), va quant à lui s’intéresser uniquement à ce qu’il se passe dans le tunnel de conversion du site (ou funnel), c’est à dire toutes les pages de votre moteur de réservation (panier, coordonnées, paiement, confirmation…) . Pour calculer ce taux, il suffit d’effectuer l’opération suivante :

Nombre de réservations effectuées sur le site / nombre de visiteurs entrés à l’étape 1 du tunnel de conversion x 100

On ne s’intéresse donc ici qu’à une partie des visiteurs du site, à ceux qui sont vraiment dans une démarche d’achat et qu’on appelle les intentionnistes. La création d’un objectif dans Google Analytics peut permettre d’analyser ce qu’il se passe concrètement dans un tunnel de conversion. Voici un exemple de tunnel :

 

Aucun texte alternatif pour cette image

 

 L’intérêt ici est de pouvoir identifier des points bloquants entre différentes étapes du tunnel. Une grande déperdition d’internautes entre deux étapes devra alerter et des ajustements seront sans doute nécessaires. Ces ajustements seront d’ordre divers : techniques, tarifaires, ergonomiques… Tout autant de points qui impactent grandement le taux de conversion d’un site.

La différence entre les deux taux de conversion ne vous parait toujours pas claire ? Tentons une autre approche, plus ludique. Imaginons que votre site soit un terrain de football. 1 tir au but représente une visite, et 1 but marqué représente 1 réservation. La surface de réparation représente quant à elle votre tunnel de conversion. Logique, puisque plus un joueur est proche du but, plus il a de chances de marquer, et plus un internaute est proche de la dernière étape du tunnel de confirmation, plus il a de chances d’effectuer une réservation. Voilà visuellement comment cela pourrait se présenter :

Aucun texte alternatif pour cette image

 

 Maintenant, à vous de jouer, calculez les 2 taux ! 🙂

C’est bon ?

OK !

Si vous avez trouvé 66,6% pour le taux de conversion tactique et 37,5% pour le taux de conversion stratégique, c’est tout bon et les taux de conversion n’ont plus de secret pour vous 🙂 (et si jamais vous atteignez de tels taux sur votre site, merci de nous communiquer votre recette)

Rapidement, la soluce :

[Taux de conversion tactique : 3 tirs et 2 buts, donc 3 visites et 2 réservations : 2/3*100=66,6]

[Taux de conversion stratégique : 8 tirs et 3 buts, donc 8 visites et 3 réservations : 3/8*100=37,5]

Vous voyez, rien de compliqué !

Si on veut aller plus loin dans l’analyse des performances de son site (et cela me semble indispensable de le faire), il convient également de regarder l’évolution du taux de conversion par canal d’acquisition ou par support, afin d’identifier les axes d’amélioration, qu’ils soient d’ordre technique (UX, temps de chargement…) ou d’ordre budgétaire (ajustement des coûts des différentes campagnes). 

Vous avez envie de discuter taux de conversion ? N’hésitez pas à me contacter ! 🙂